Review du Papot’pitch 4


Tout d'abord, merci à tous les artistes qui ont participé à cette quatrième édition.

Marianne Villière ; Christelle Téa ; El Mehdi Largo ; Baptiste Da Silva ; Nelson Pernisco

Retrouver plus d'infos sur tous les artistes sur www.papotart.com/papotpitch/artistes/

Merci à notre invitée :

Louisa NAMOUNEDirectrice de Calliopée l'échappée culturelle www.calliopee.paris/conferences/
 

Cette soirée a été riche en débats et en animations, on en retiendra la capacité de l’art contemporain à questionner encore et toujours notre société. De nombreuses thématiques ont été abordées suscitant un flot de questions et d’interrogations auprès du public.

Marianne Villière a interrogé notre place dans l'espace urbain avec une présentation à double entrée qui après vote du public déboucha sur la notion de « la position du bâtard » ; Christelle Téa a présenté son travail de portraits à travers une sélection de différentes personnalités qu'elle a dessiné sur le vif, avec une approche architecturale de ces lieux ; El Mehdi par un témoignage vidéo de son cousin a abordé l'immigration, la foi et le désir, suscitant un vif débat sur la représentation de notre société ; Après une courte pause, c'est Baptiste Da Silva qui a pris la parole pour interroger la posture de l'artiste et la notion d’œuvre d'art ? Il nous a plongés dans un instant infini où toute notion de temps disparaît, rendant l'histoire elle-même dénuée d'intérêt ; Enfin Nelson Pernisco nous a offert une performance sonore qui a estomaqué le public, mixant avec un porte-voix criard un son électro et un texte poétique.

Après ces cinq interventions, les artistes ont pu répondre aux nombreuses questions qui restaient encore en suspend, discutant parfois jusqu’à tard dans la nuit.

Quand nous avons créé PAPOTART nous avions un rêve, parler d’art tout simplement. Hier ce contrat était rempli, les émotions étaient là et des débats parfois hauts en couleur ont pimenté la soirée. Les cinq jeunes artistes présents ont questionné le public à travers leurs regards sur le monde et notre société.

Encore merci à tous d'être venu.