papotart


Jeudis Arty : Ceci n’est pas une chasse au trésor

Jeudi 1er juin Papotart s’associe au Jeudis Arty
pour un jeu de piste nocturne dans les galeries Parisiennes.

Mais au fait c’est quoi les Jeudis Arty ?

Cette association parisienne vous ouvre les portes des galeries d’art pour une nocturne exceptionnelle. Au programme ce sont plus de trentaine de lieux qui vous accueillent de 18h à 22h.

Des vernissages, des performances, des visites guidés, des rencontres avec des artistes et  2 super jeux de piste made in Papotart.

Télécharger le programme de cette nouvelle édition et inscrivez-vous à l’évent facebook

 

Une fois votre parcours dans les galeries achevé, on ne s’arrête pas là !

Vous avez rendez-vous à la « Arty Party », au Carreau du Temple, pour de nouvelles découvertes : installations immersives et performances audacieuses vous attendent pour une soirée sur le thème « Des bruits qui courent  ».Les Jeudis arty - des parcours, des médiateurs, un soirée : Arty Party

Bien sûr Jeudis Arty, c’est aussi toute l’année des visites guidée, des coups de cœur arty-stiques et chaque jeudi un webzine pour découvrir un artiste hallucinant.

 

Alors cette chasse au trésor qui n’en est pas une,
c’est quoi au fait ?

Vous connaissez peut-être déjà nos jeux de piste ?
Pour les Jeudis Arty, Papotart a conçu un parcours spécial nocture,  « Ceci n’est pas une chasse au trésor » vous emmenera visiter 4 galeries à votre rythme.

Une visite immersive et participative pour faire connaissance avec des artistes et se laisser séduire par des œuvres méconnues.
Que vous soyez passionnés d’art ou simplement curieux, vous recevrez un livret qui vous guidera tout au long de la partie.
Aucune connaissance spécifique n’est nécessaire, seul votre désir de découverte est essentiel.

Bien sûr un jeu de piste c’est plus sympa à plusieurs, n’hésitez pas une seconde, VENEZ EN GROUPE !

Top départ !

Rendez-vous à 19h et 19h30
Au bar du Carreau du Temple,
2 rue Perrée dans le 3e arrondissement
.

 

 

Les Jeudis arty - Jeudi 1er juin 2017 18h -22h

Nouveau jeu de piste : O’musée

Et si on visitait un musée autrement, en s\'amusant un peu ?

Nous vous avons emmené dans les galeries d\'art contemporain, il est maintenant temps de se frotter aux musées avec un jeu de piste tout nouveau.

Entre le jeu de piste et le parcours artistique, Papotart vous propose de partir à la découverte du Palais de Tokyo comme vous ne l\'avez jamais vu.  Ce sera culturelle, dynamique et surtout participatif.

<

p style=\"text-align: center;\">Alors si vous êtes un peu curieux, visiteurs de passage ou encore passionnés d\'art,
venez nous rejoindre (c\'était la dernière session : JEUDI 6 AVRIL 2017 à 18h00 au Palais de Tokyo )

Prix du billet du musée  à payer en plus à l\'entrée du musée

flag-afcAu départ
Chaque équipe reçoit un livret qui les guidera tout au long du parcours.

boussole-afcC’est parti !
Dans le musée, les nouveaux aventuriers suivent les indices laissés par Papotart.

tresor-afcÀ l’arrivée
Chacun échange ses impressions, l’équipe Papotart donne quelques derniers éléments de médiation avant de désigner l’équipe la plus assidue qui remporte le trésor.

Infos pratiques

Quand ?
26 avril à 19h00
(vous pouvez arrivez jusqu'a 19h30 - si vous nous le précisez par message)

Ou ?
Devant le Palais de Tokyo
13 Avenue du Président Wilson

Comment jouer ?
Vous pouvez faire le parcours en loup solitaire ou former une équipe (5 participants max.). Au début du jeu, nous vous remettons votre carnet de bord, ensuite vous partez en toute autonomie, c’est à vous de jouer ! Nous nous retrouvons tous ensemble à la fin pour échanger sur votre parcours. Un prix est remis à l’équipe la plus assidue.

Combien de temps ?
Prévoyez 3h environ pour cette aventure.

Réservation et tarif ?
Pour participer vous pouvez réserver et payer via notre formulaire weezevent ou réserver par email à contact@papotart.com et payer le jour J en espèces, chèques ou chèques-vacances.
(prix du billet du musée  à payer en plus à l'entrée du musée)

  • Tarif plein : 8€ 
  • Groupe : 6 € (à partir de 3 personnes)
  • Petit budget  : 4€
  • -25 ans, étudiants, personnes affiliées à la Maison des artistes, adhérents des institutions partenaires et visiteurs du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.

Pour qui ?
Que vous soyez passionnés d’art ou simplement curieux, Au fond de la cour s’adresse à tous, aucune connaissance spécifique n’est nécessaire, seule votre curiosité compte

Aucune connaissance artistique n’est nécessaire, seule votre curiosité vous sera essentielle pour compléter ce parcours.

Lieu de départ

 

Palais de Tokyo
13, avenue du Président Wilson 75116 Paris

Métro : Ligne 9, stations Iéna et Alma Marceau
Bus : Lignes 32, 42, 63, 72, 80, 82, 92
RER : Ligne C, Station Pont de l’Alma

Vous avez une question ?

contact@papotart.com
07 68 57 46 10


Discorde, partie 2 : Les performeurs

Le 16 février de 19h à 22h une dizaine de performeurs se sont produit au 100ecs  pour une soirée performance autour de l'exposition Discorde avec 7 performances autour de la notion de conflit.

Parfois sensible et poétique, d'autres fois violent, physique ou ironique chacun a montré une facette des conflits qui parsèment notre monde.

Avec la participation de : Baptiste Da Silva, Sura Haarp, Annie-Claire Alvoët , Kyoo Seok Choi, Eun Young Lee, Farid Ayelem Rahmouni & Arthur Zerktouni, Laurent Odelain.

 

Photos des performances

Arthur Zerktouni et Farid Ayelem Rahmouni, performance IN VITRO

Arthur Zerktouni et Farid Ayelem Rahmouni, performance IN VITRO au 100 ECS le 16 février 2017. Crédit photo : Tonino Rizzo boyce - https://toninorb.wordpress.com/

Arthur Zerktouni et Farid Ayelem Rahmouni

IN VITRO

Séparés par une vitre, deux performeurs tentent de s’embrasser. Les bruits de leurs lèvres, de leur souffle et gémissements sont soumis à un traitement informatique et amplifiés à un volume très élevé, presque insoutenable. La notion de couple, synonyme d’intimité, et le titre « In vitro » évoque  le confinement d’un incubateur. Cette intimité est cependant contrebalancée par la présentation de cette scène en public et l’expansion dans l’espace de leurs bruits de bouche. La performance rejoue les tensions que comporte le couple, tiraillé entre l’intimité et le public. Il s’agit bien de l’opposition entre la fusion des êtres et l’impossibilité de la rencontre dans le conflit, de l’individuel au duel…  sans être tout à fait dénué d’humour.

Exposition Discorde du 3 février au 3 mars
Soirée performance jeudi 16 février (19h -22h)

Le 100ecs (Établissement Culturel Solidaire)
100, rue de Charenton -75012 Paris

 


Discorde, partie 1 : Les exposants

Inauguré vendredi 3 février l’exposition “Discorde” présente 9 artistes venus de toute la France dans une exposition collective qui explore la diversité des conflits petits ou grands qui parcourent nos vies.

Dans un climat politique tendu, où la frustration d’impuissance et la fureur se colle à vous.
Au delà des conflits sociaux, il y a tous ces tracas personnels qui nous rongent. Ceux liés à notre physique et ceux qui touchent notre âme. On doute, on se déteste, on se contredit en basculant d’incertitude en certitude jusqu’à perdre pied. Ici, vous embarquez dans un voyage composé de subtilités passant de la violence festive à la surveillance en “haute visibilité”.

Exposition avec : Cyrielle Tassin, Guillaume Lo Monaco, Mégan Laurent, Laurent Odelain & Emma Perrochon, Danielle Gutman Hopenblum, Maxime Lemoyne, Vincent Prieur, Stefano Perobelli

Photos du vernissage

Stefano Perobelli - People like semtex

Stefano Perobelli - People like semtex

INFORMATIONS PRATIQUES :

Discorde du 3 au 16 février

Le 100ecs (Établissement Culturel Solidaire)
100, rue de Charenton
75012 Paris

HORAIRES

Lundi – vendredi : 9h / 21h
Samedi : 10h / 18h


Exposition DISCORDE : du 3 février au 2 mars au 100ecs

En février Papotart vous invite
pour sa première exposition « Discorde »
en partenariat avec le 100ecs


L’exposition
Discorde explore la diversité des conflits petits ou grands qui parcourent nos vies. Dans un climat politique tendu, où la frustration d’impuissance et la fureur se colle à vous.
Au delà des conflits sociaux, il y a tous ces tracas personnels qui nous rongent. Ceux liés à notre physique et ceux qui touchent notre âme. On doute, on se déteste, on se contredit en basculant d’incertitude en certitude jusqu’à perdre pied.

Ainsi, toutes ses œuvres et performances donnent à voir ce dilemme  entre un affrontement total
et un dénouement heureux.
Ici, vous embarquez dans un voyage composé de subtilités passant de la violence festive à la surveillance en “haute visibilité”.

 

Exposition avec :
Danielle Gutman Hopenblum, Megan Laurent, Maxime Lemoyne, Guillaume Lo Monaco, Laurent Odelain et Emma Perrochon, Stefano Perobelli, Vincent Prieur, Cyrielle Tassin

L’exposition est prolongée jusqu’au 2 mars

Soirée performance jeudi 16 février de 19h à 22h avec :
Annie-Claire Alvoët, Baptiste Da Silva, Sura Haarp, Afour Rhizome, Axel Roy, Eun Young Lee, Arthur Zerktouni et Farid Ayelem Rahmouni


INFORMATIONS PRATIQUES

L’exposition est prolongée jusqu’au 2 mars

Le 100ecs (Établissement Culturel Solidaire)
100, rue de Charenton
75012 Paris

 

HORAIRES
Lundi – vendredi : 9h / 21hSamedi : 10h / 18h
Dimanche : se renseigner à l’accueil Jours fériés et Noël (24/12 – 01/01) : fermé
ACCÈS
Métro : Gare de Lyon ou Ledru-Rollin
RER : Gare de Lyon – Bus : 57 et 29
Vélib : Hector Malot n°12008 -Charenton n°12101

Label CAP’Ten 2016 : Retour en images

Petite mis à jour avec le pitch de Papotart en vidéo :


 

Quelques images du 4e Label Capten qui a eu lieu le 1er décembre à l'Hôtel de Ville de Paris parrainé par la Fondation GoodPlanet dans le cadre de la soirée Paris je m'engage

Cette soirée a mis en valeur l’engagement associatif et a permis à 9 associations de présenter leurs démarches.

Le Carrefour des Associations Parisiennes accompagne et forme les acteurs associatifs en leur proposant plus des formations. Créé en 2013, le Label Cap’Ten sélectionne chaque année une dizaine de projets qui bénéficient de formations pour développer leurs associations. Cette soirée a été présidée par Christian Cascio, directeur du CAP.

 

Les 9 associations du Label Cap'Ten 2016 :
Les renversés (Daisy Raynal &Laurie Marzougui), Espoir Cité (Medhi Mockel), Handinamik Kfé (Dany Rybicki Dobosz &Hélène Cartier), Papotart (Priscilla Trabac & Antoine Debacque), Seventy Five (François Plassard), Ludo Bougou (Hélène Danté), Ateliers Discepolin (Miguel Cueva & Anne Poisson), Au rythme du corps (Mathilde Serret), Seventy Five (François Plassard).

 

Pour en savoir plus sur les associations la Social Good Week vous a fait un récap en vidéo.

La 4ème Label CAP'Ten parrainé par la Fondation GoodPlanet de Yann Arthus Bertrand dans le cadre de la soirée Paris JeMengage

 

Mairie de ParisPartenaires CAP'Ten


APPEL AUX DONS : Rendre l’art contemporain accessible à tous

Cette année, Papotart vous a fait rencontrer des jeunes artistes méconnus, des lieux d’arts cachés et des œuvres magiques.
Pour continuer l'aventure nous avons besoin de vous pour :

  • acheter des micros, une sono, un vidéoprojecteur pour améliorer les soirées Papot’pitch et faire des podcasts des artistes rencontrés,
  • défrayer les transports des artistes, venus de toute la France et même au delà,
  • financer une partie de l'exposition et de la soirée performance du 26 janvier 2017 au 100ecs - Paris 12e (matériel).
 
Mais aussi nous aider à :
  • accompagner des jeunes artistes
  • réaliser des éditions pour faciliter l'accés à l'art contemporain
  • organiser des événements gratuits pour vous permettre de découvrir des jeunes artistes

Papotart c'est une équipe de bénévoles qui se relaient pour vous faire vivre tout plein de rencontres artistiques, toute l'année. Nous vous guidons, vous accompagnons pas à pas en organisant des événements dynamiques avec le monde de l’art contemporain et ses artistes. Pour nous l’art contemporain est un terrain d’expression artistique infini avec des artistes qui provoquent nos sensibilités et nous font rêver.

 

 

Papotart association est une association d'utilité publique de loi 190.
À ce titre tous vos dons sont déductibles des impôts à 60%


Appel à candidature expo et soirée performance

L’association Papotart lance un appel à candidature pour une exposition et une soirée performance
qui se déroulera dans les locaux du 100ecs sur la thématique du conflit.
L’exposition aura lieu du 3 au 16 février et la soirée performance se déroulera le jeudi 16 février dès 19h00.
Vous pouvez candidater jusqu’au 10 décembre à contact@papotart.com

 

le 100ecs

 

Quelques notions sur ce thème :

Partout où je regarde les conflits sont là, petit ou grand ils remplissent nos vies.

Mots clés : la confrontation, le duel, la joute, l’assaut, la lutte, le désaccord, la rivalité, la domination, la colère, l’autorité, la soumission, la haine, la contradiction, le doute, la fuite, l’apaisement, le dialogue, la communication, l’évitement.

Le conflit peut se créer de toute pièce, en se choisissant un ennemi et en s’armant contre lui. C’est le conflit facile par excellence. Mais bien souvent il se faufile partout, en nous même et dans nos relations aux autres. Ce qui est intéressant, c’est son ambivalence entre nécessité et aspect désagréable.

 

Les psychologues Dominique Picard et Edmond Marc considèrent que les conflits ne sont pas des erreurs de la communication, mais qu'il est aussi normal et banal de se disputer que de bien s'entendre : « les problèmes relationnels sont inhérents à la nature et à la dynamique d'une relation parce que vivre ensemble et communiquer, c'est compliqué et difficile »
Dominique Picard, Edmond Marc, Petit traité des conflits ordinaires, Le Seuil, p. 8.

 

Pour Mary Parker Follett
Le conflit n’est ni bon ni mauvais, c’est la manifestation d’une différence, l’expression naturelle de la diversité indispensable à la vie. Il faut simplement chercher à en tirer le meilleur parti.

Mais quand il n’y a plus de conflit ? Que se passe t-il ? La paix, le retour du soleil, le conflit apaisé pour mieux reprendre plus tard. À moins que ce soit l’oppression totalitaire qui s’installe vous interdisant toute forme de pensée pouvant conduire à la discorde ?

 

Quand, dans un État, vous ne percevez le bruit d'aucun conflit, vous pouvez être sûr que la liberté n'y est plus. D' Edouard Herriot

 


Seriez-vous capable de nous imposer vos conflits, en entrant dans l’arène ?
Qu’ils soient personnel, politique, sociaux, la notion du conflit est à prendre au sens large.
Cette thématique s’inscrit dans le cadre de :

  • une soirée performance se déroulant de 18h à 22h au 100ecs (100 rue de Charentons Paris 12) le 26 Janvier
  • sous la forme d’une exposition se déroulant pendant 2 semaines au 100ecs du 13 janvier au 26 janvier.

 

Tout médium accepté.
Les performeurs peuvent prendre à parti le public, les organisateurs ou encore les autres artistes.
Durant la soirée plusieurs performances auront lieu au milieu du public, il est dès lors important de réfléchir à un passage de relais entre les différents performeurs.

Pour candidater :

  • Un portfolio
  • Une note d’intention pour la performance
  • N’hésitez pas à joindre des fichiers en plus pour nous expliquer ce que vous comptez présenter (visuels, textes, vidéo, son…)

À envoyer à contact@papotart.com avant le 10 décembre.